26 juillet 2016





Bien sûr, je ne parle même pas de la légitimité de raconter quelque chose en ces temps si troublés.
(ça sera pour la prochaine fois)